Gernika

Les condors plongent du ciel pour voler la vie des vieux, des jeunes, des enfants, des mères, des anonymes et des autres. Ausgehungert/ (voracieux) ils foncent tel un taureau excédé sur les citoyens qui un instant plus tôt s’affairaient insouciants à leur quotidien banal.  Timidement le soleil brille au travers de l’épaisse fumée. À feu, à sang, atterrée et anéantie, Gernika amorce sa survie.  À la lueur d’une lampe timide, une (Spe) fleur frissonne d’un espoir à reconstruire. Certains courageusement s’aiment toujours alors que l’angoisse enveloppe la ville.

 © 2019 Denis Lafond

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Vimeo Icon